Célestin Freinet

Célestin Freinet

Célestin Freinet est né le 15 octobre 1896 à Gars (France). En 1912, il obtient le brevet d’enseignement. Engagé dans la guerre 14-18, il rentrera gravement blessé et reprendra de l’enseignement en 1920. Il étudie les « nouveaux pédagogues » tels que Ferrière, Montessori, Dewey, Pestalozzi, Cousinet, et voyage beaucoup à travers le monde. Il milite également au parti communiste. De 1924 à 1928, il met en place la correspondance scolaire et l'imprimerie (le journal de classe permet alors aux enfants d'étudier l'orthographe, le style et la grammaire). Il crée la coopérative de l'enseignement laïque ( C.E.L ) pour gérer les fournitures nécessaires à sa pédagogie, la production de matériel et documentation pédagogique. Il écrit de nombreux ouvrages de pédagogie. Il décède le 8 octobre 1966 à Vence (France).

Dans le canton de Vaud, dès 1952, des maîtres et des maîtresses s’organisent en une guilde de travail de l’école moderne (techniques Freinet). Un organe de liaison est créé : le bulletin de la Guilde de travail. Ils ne font pas de propagande, mais du travail dans un esprit de camaraderie et de partage. La pédagogie est pensée comme une activité concrète, vécue comme des « techniques de vie », au service de la libération des hommes. Ces femmes et ces hommes s’engagent avec passion, innovent, recherchent. Les rencontres avec Freinet sont courantes, nombreuses. En 1969, l’école normale d’Yverdon fait appel à Alexandre Gardel et ouvre une classe d’application engagée dans les techniques Freinet. Cette classe sera reprise par Michel Reymond, enseignant formé aux techniques Freinet et l’école normale de Lausanne ouvrira une classe identique dès le printemps1972, tenue par Alexandre Gardel. Cette classe se fermera en 1985.

Les techniques mises au point dans les classes Freinet influencent fortement « Le français renouvelé » introduit en 1979, et la pédagogie active s’invite du côté de l’enseignement des mathématiques et des sciences, à la grande différence que l’engagement du pédagogue militant Freinet ne s’apprend pas dans des livres, il se vit. Actuellement, le mouvement de la pédagogie Freinet est discret face à l’institution.  Les archives du GREM ont été transmises aux Archives cantonales vaudoises en 2015.

Pour approfondir la biographie :            www.icem-pedagogie-freinet.org

                                                          www.icem-freinet.net

                                                          www.amisdefreinet.org